Pause estivale

Pause estivale

IMG_8802

Un petit billet d’humeur en ce lundi matin où j’ai un peu de temps pour vous faire part de ma volonté de faire un petit break que j’appelle ‘estival’ et qui sera peut-être plus long, je ne sais pas encore.

Sur le blog, le rythme sera plus à la cool à partir de maintenant, je pense publier quelques articles, notamment si le pays dans lequel je pars cet été me plait et que je ressens l’envie de partager mon expérience à mon retour. Et puis il y a aussi des publications que je dois poster pour tenir mes engagements auprès des partenaires avec lesquelles j’ai accepté de collaborer.

C’est plutôt sur les réseaux sociaux que le changement va s’opérer :

  • Je n’ai plus Snapchat, j’avais écrit un billet au sujet de l’utilisation de cette appli par les blogueuses et j’avoue que la suite logique pour moi a été d’arrêter d’utiliser Snapchat car c’est un moyen de plus de s’immiscer dans la vie des gens et aussi une manière de se perdre un peu plus encore dans la vie virtuelle en oubliant de vivre l’instant présent.

 

  • Je n’aime pas Facebook, j’avais arrêté de l’utiliser pendant plusieurs années pour ensuite y revenir mais j’en avais une utilisation vraiment très légère. Je ne publiais rien d’autres que des posts concernant le cause animale ou bien je relayais les publications de mes amis. Je l’ai supprimé il y a un mois environ et jamais je ressens un manque à l’idée de plus pouvoir l’utiliser…

 

  • Passons aux choses sérieuses avec Twitter : j’y suis inscrite depuis avril 2009 (c’est marqué sur ma page, j’ai pas retenu cette info :) ) et j’avoue que c’est ma principale source d’info quotidienne. Je parle avec un bon nombre de personnes chaque jour et c’est pour moi LE réseau que j’aurais du mal à ne plus utiliser pour son côté réactif face à l’actu, pour les blagounettes qu’on peut se faire passer et pour son côté sobre, car on ne va pas sur Twitter pour publier des photos à tort et à travers (comme on le ferait sur Facebook) mais plus pour y poster des infos allant à l’essentiel. Cependant, il faut dire que Twitter finira par devenir aussi ennuyeux et ringard que Facebook parce que c’est comme ça se passe toujours…

 

  • J’en arrive donc à Instagram. Vaste sujet. Je crois que j’ai fait parti de la première vague d’utilisateurs il y a des années maintenant, puis j’en suis partie pour faire un break déjà à l’époque et je suis revenue il y a quelques années et c’est réellement l’appli que j’utilise le plus. Mais au final pourquoi faire ? Il y a d’abord le fait de partager mes photos, mes moments de vie puisque je suis dans une utilisation assez instantanée et je n’aime pas trop les ‘latergram’. Il y a aussi le fait de se lever le matin et de parcourir immédiatement le fil des photos publiées par les gens que je follow mais aussi de ceux que je ne follow pas, je pense aux publicités qui ont fait leur apparition depuis quelques mois, se glissant vicieusement parmi le flot de photos que je vois chaque jour. Et puis Instagram pour moi, depuis le rachat par Facebook et les très récents changements faisant que l’on ne voit plus forcément les photos des gens que l’on suit mais que l’on nous impose de voir certaines photos plutôt que d’autres me désole au plus haut point. Et ça implique aussi un nombre conséquent de ‘likes’ en moins sur certains comptes, le mien en fait parti…

Et là, j’ouvre une parenthèse pour faire suite à ma dernière phrase : la diminution du nombre de likes… J’ai lu sur twitter beaucoup de blogueuses se plaindre de la diminution du nombre de ‘likes’ sous leurs photos Instagram et à chaque fois, je me suis dit ‘mais on s’en fout des likes non?‘… Et puis en fait, je crois que l’utilisation de ce réseau d’images a pris de telles proportions dans nos vies (pour ceux que ça concerne bien sur, pas dans la vie de tout le monde) que l’on devient névrosé à l’idée que des inconnus (ou pas) ne viennent plus liker nos photos. 

blasé-21

De là, je me suis posée plein de questions et notamment celle-ci : Et toi, tu te situes où dans tout ça ? A vrai dire, j’en sais rien. Je blogue depuis 10 ans (j’ai eu plusieurs blogs avant celui-là) ce qui implique que je suis ultra connectée. C’est une chose que j’arrive à gérer pendant un temps mais mon caractère fait que je ne peux plus le gérer à certains moments.

Il m’est déjà arrivée de quitter tous mes réseaux (sauf twitter), même mon ancien blog, comme ça BIM, j’ai tout supprimé avec un besoin de ne plus être présente sur la toile.

Je sais que cette envie me reprend doucement mais sûrement depuis de nombreuses semaines… Et je sais aussi que quitter Instagram me ferait le plus grand bien. Vivre sans avoir ni l’obligation ni le désir de partager avec les autres. Arrêter de stalker des gens qui n’en valent pas la peine. Arrêter de me baigner dans un flot d’images en continu chaque jour. Poser mon smartphone dont l’utilisation intensive me donne mal à l’épaule droite ^_^

Bref, je ne vais pas supprimer mon blog comme j’ai pu le faire dans le passé. Je pense même continuer à poster sans en faire la promotion sur Instagram puisque je compte par ailleurs, faire un vrai break avec cette appli.

Et je me lance aussi un défi puisque je vais partir à l’étranger en août, visiter un nouveau pays que l’on connaît pour son eau turquoise, son soleil et ses îles innombrables. Le genre d’endroit très ‘instagramable’ n’est-ce pas ? Mon défi sera d’éteindre mon téléphone et donc de ne rien poster…

Je dis STOP ! Place aux ‘vraies’ vacances… Celles qui n’incluent pas de partager les photos de la piscine, de la plage, de ton bronzage, de ton repas au buffet de l’hotel avec ton assiette de fruits parfaitement coupés et j’en passe.

J’ai l’impression d’anticiper ce qui va être posté sur Instagram à chaque période de l’année : les fleurs au printemps, les selfies de nos pieds à la piscine en été, les photos de vacances de début juillet à fin septembre, les photos d’automne pour illustrer les looks des blogueuses, les préparatifs de Noël, les cadeaux de Noël au petit matin… Bref, je crois que je me lasse sérieusement de nos partages intensifs et répétitifs !

Ce que j’ai écrit n’engage que moi et je suis ouverte à la critique par rapport à cet article mais en tout cas, je suis sûre d’un chose, c’est que si je ressens le besoin de décrocher de tout ça, c’est qu’il faut que je le fasse sans hésiter. 

Et vous, vous êtes toujours à l’aise avec votre vie virtuelle ?

ARTICLE A MEDITER…

10 comments

  • Je comprends ta volonté de faire un break, de t’écarter de cette vie virtuelle. Moi la première j’ai délaissée mon blog, parfois j’ai envie d’y écrire de partager de jolies choses mais le temps me file entre les doigts, la vraie vie est plus importante. Même si j’aime toujours me perdre de temps en temps de blog en blog, y lire de chouettes billets d’humeur, y voir de jolies inspirations ou bricolage, ou encore voyager un peu grâce a des bloggeurs qui partagent de beaux paysages ou voyage sans être un panneau de pub (pas toujours facile a trouver mais il y en a, c’est ce que j’aime avec ton blog entre autre). Même si tu te fais plus discrète ici je passes toujours voir les petites choses que tu partages et c’est un plaisir de venir.
    Et comme on dit chez les marin : fair winds 😉
    Et pour instagram , j’aime toujours croiser dans mon fil d’actu tes photos de fleurs ou les bouilles d’Eddy & Marcel, des photos simple mais toujours feel food.
    Pour l’instant je suis à l’aise avec cette vie virtuelle, car je choisie ce que j’y partage et au final ce n’est pas grand chose ( snapchat et instagram tourne autour de mes chats mignons ou de choses chouettes que j’ai envie de partager), je ne travaille pas la chose, je ne mets pas trois heures a faire une mise en scène pour une photo, je reste sur de l’instantané au détour d’un instant avec mon téléphone. Je ne me lève pas le latin en me disant « faut que je publie ça sur instagram, twitter ou snap »!!
    Déconnecte si tu en as besoin, partage si tu en as envie. Ça sera toujours chouette de voir les jolies choses si tu en partages et si tu n’en partage pas c’est ton choix, je ne fais pas partie de celles qui viendront de demander pourquoi tu ne partages pas ou qui t’en tiendront compte. La vie virtuelle m’a fait découvrir ton bel univers avec plaisir.

    Reply
    • Je te remercie pour ton avis et surtout de me suivre depuis longtemps déjà :)
      Je suis quelqu’un qui n’est pas vraiment dans la demi-mesure, j’ai tendance à soit passer trop de temps sur le net soit pas du tout… J’aimerais être comme toi quand tu dis que tu es à l’aise avec ta vie virtuelle :)
      J’espère qu’on ne se perdra pas de vue mais il n’y a pas de raisons !!
      bisous

      Reply
  • Ton article résume bien mes pensées de ces derniers temps… J’essaie de comptendre d’où vient ce besoin de vouloir montrer/mettre en scène ce qui se passe dans nos vies. C’est effrayant et en même temps tellement addictif.
    Je songe à couper aussi donc je ne peux que comprendre et t’encourager dans ce sens!

    Reply
  • Comme toi j’ai eu besoin cet été de faire une « pause » qui m’a permis de réfléchir sur mon utilisation des réseaux sociaux, t cela m’a vraiment fait du bien !

    Reply
  • je ne suis sur les réseaux depuis très peu
    je débarque même
    dc pour l instant je poste sur instagram 2 photos par jour généralement et je papote pas mal aussi sur twitter
    ce sont les 2 réeaux où j ai le plus d interaction
    avec facebook c est plus coompliqué j en evois plus les publication des comptes aux quels je m etais abonnés ca m énerve

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *