2018 en séries

2018 en séries

J’ai clairement moins maté de séries que les autres années mais c’était tout de même une année riche en découvertes. Parentalité oblige, j’ai vraiment moins de temps à accorder aux séries mais à raison de 30 min à 1h par jour, j’arrive quand même à voir l’essentiel.

Je commence l’écriture de cet article fin décembre 2018 avec un épisode spécial Noel de Bojack Horseman en fond. Encore une série que j’ai arrêté de regarder pour cause de temps et pour cause de ‘je me lasse un peu quand même’… Pas vous ?

J’ai officiellement lâché The walking dead, Fear the Walking dead, House of cards et True Detective.

Une série que j’aime bien regarder de temps en temps en piochant un épisode au hasard c’est Black Mirror mais je n’arrive pas à enchaîner les épisodes car c’est tellement négatif et flippant comme série. Et pourtant je suis friande de scenari noirs.

Je crois avoir réussi à lister une bonne partie des séries que j’ai vu cette année et pour la rédaction de cet article, je vais les classer en catégories.

Catégorie ++ faut trop que tu mates

MindHunter – Alors déjà, j’aime énormément l’acteur principal Jonathan Groff que j’avais découvert dans la série Looking (que j’adore +++++). Le retrouver dans un rôle totalement différent m’a beaucoup plu. MindHunter se passe dans les années 70 aux USA aux prémices de l’analyse des sérial killers et de la psychologie criminelle. Un sujet passionnant et des acteurs brillants.

Better Things – ou la série que j’ai envie de remercier d’exister pour illustrer la dureté de la vie des familles mono parentales, de la difficulté d’élever des enfants seul(e) (ou pas d’ailleurs) et qui nous montre sans pudeur comme les enfants que nous avons tous été, peuvent être durs envers leurs parents durant l’adolescence. Je crois qu’on peut dire qu’il s’agit d’une série féministe et je crois aussi que ce n’est pas pour me déplaire.

Glow – C’est frais, fun et original.

Smilf – C’est drôle, atypique, un peu trash sur les bords. Cette mère célibataire me touche et me fait tellement marrer.

Forever – ou comment faire une belle série sur la vie après la mort, à voir absolument, j’ai adoré la saison 1.

High Maintenance – Les petites histoires d’un livreur de weed dans NY. Je suis extrêmement fan de ces petites séries de bobos qui sont de véritables pépites et à la fois tellement loin de ma vie et de mon univers.

Sharp Objects – Quelle claque ! Une sombre claque car la série est vraiment dark. Là, on n’est pas sur du petit problème psy, on est sur du personnage bien bien torturé et j’ADORE ! Amy Adams est devenue au fil du temps une de mes actrices préférées. Je suis tombée amoureuse d’elle il y a bien longtemps dans un film sur la cuisine (que je vous conseille au passage) : Julie and Julia avec Meryl Streep (la best) et puis récemment j’ai été subjugué par son rôle magnifique dans le film Premier contact. Une fois de plus, elle m’a touchée mais dans un registre beaucoup plus sombre dans cette série addictive et parfois presque oppressante qu’est Sharp Objects. Merci HBO <3

I love Dick – C’est la série la plus WTF de l’année. Au casting : Kevin Bacon et Kathryn Hahn dont je commence à bien connaître la filmographie. Concernant Kevin Bacon, j’étais pas emballée au départ mais la série mérite d’être vue. C’est pas juste trash, c’est insolent, c’est touchy, c’est arty, j’ai vraiment accroché.

Killing Eve – très addictive, très prenante, j’avais vraiment envie de suivre les aventures de cette sérial killeuse totalement détraquée.

Catégorie Ne perds pas ton temps avec cette série

Maniac – Impossible à suivre, je ne comprends pas où ça nous mène et quand j’ai appris que le créateur de cette série est le même que celui de The Leftovers, j’ai tout de suite arrêté de regarder. Encore un trip qui me laisse de marbre.

Plan Coeur – J’aurais pu mettre cette série dans la catégorie ‘Moyen mais ça se mate’ et finalement je me dis qu’on devrait quand même avoir des attentes plus hautes en terme de série française. Alors ok, ce n’est pas nul, ça se laisse bien regarder mais c’est aussi ce que je reproche à cette série : c’est facile, trop facile. On peut tout deviner à l’avance et il y a des choses qui ne tiennent pas la route. C’est pas super abouti, c’est français quoi…

 

Catégorie Moyen mais ça se mate

Les nouvelles aventures de Sabrina – Je me suis laissée avoir par l’univers envoutant de cette série. Faut me comprendre, j’ai commencé à regarder juste après Halloween et j’ai trouvé le thème raccord avec l’ambiance automnale / citrouille / sorcière gentille / bougie… Mais en toute sincérité, c’est pas non plus une série que je conseille absolument.

You – Je suis un peu sévère car j’aurais pu classer You dans la catégorie ‘il faut que tu mates’. Je trouve que les séries Netflix manquent toujours de ce ‘je ne sais quoi’ qui donne toute l’envergure à une série magistrale. Cependant You ne se débrouille pas trop mal. J’ai vraiment eu envie de m’attarder un peu sur cette série dont les épisodes s’enchaînent de manière addictive. Par contre, les quelques incohérences scénaristiques font que j’ai parfois eu envie de rire à certains passages donc ça restera une série moyenne à mes yeux.

Catégorie Frustration

Here and now – Portland. Famille attachante. Super baraque. Adoption. Psychologie. Il y avait tout ça dans Here and Now mais HBO a annulé la série après la diffusion de la saison 1. ENCORE UNE SERIE HBO ANNULEE.

Better Call Saul – ou la série que tu ne peux pas t’empêcher de suivre si tu as aimé Breaking Bad parce qu’à chaque épisode, tu reprends une petite dose de Vince Gilligan mais quand même cette saison 4 me laisse un peu sur ma faim malgré la photographie impeccable, comme toujours avec ce réalisateur.

Silicon Valley – La saison 5 souffre vraiment de l’absence de TJ Miller au casting. J’adore cette série mais pour moi le personnage d’Erlich est primordial à l’équilibre de la série.

The handmaid’s tale – J’attendais la saison 2 avec une grande impatience. Ce monde terrifiant dans lequel les rares femmes qui peuvent encore procréer se font littéralement violer par des hommes presque tous stériles dans le but de faire perdurer l’espèce humaine, donne une sombre idée d’un futur aussi glauque que violent. Cependant la saison 2 était plus lente que la 1ère et laisse un sentiment d’inachevé car il ne se passe pas grand chose.

Pour finir, je termine la rédaction de cet article fin janvier 2019 mais j’ai déjà une série coup de coeur : Pose. Le générique me rend hystérique de bonheur, les acteurs et les actrices me touchent tous autant les uns que les autres. Je n’aurai pas pensé m’attendrir autant devant les histoires de plusieurs trans et gays newyorkais dans les années 80 et pourtant… Essayez et faites-vous votre idée de la série !

J’espère que cet article vous donnera envie de faire des recherches sur les séries que j’évoque (en tout cas pour celles que vous ne connaissez peut-être pas) et j’aimerais bien savoir ce que vous regardez, vous qui me lisez…

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *