Дървен материал от www.emsien3.com

Дървени греди за покрив

All posts tagged végétarisme pendant la grossesse

Veggie mama

P1070153 Ca y est je suis officiellement dans mon 9ème mois de grossesse… Je rappelle (encore) que j’avais dit ne pas trop en parler ici et finalement mes derniers articles tournent tous autour de ce sujet !

Je crois que cet événement m’a beaucoup plus touché que je ne pouvais l’imaginer au départ d’où la volonté d’écrire cet article de fin de grossesse.

Un bilan, un résumé, mon mode de vie végétarien, voilà à quoi devrait ressembler ce post.

mois

Oui 9 mois peuvent paraître interminables surtout à la fin où l’on se sent fatiguée et au bout du bout avec l’envie folle de rencontrer son bébé. Mais 9 mois c’est aussi le temps qu’il nous a fallu pour nous organiser, penser à tout (enfin on essaie) : savoir où accoucher, apprendre les termes de la grossesse, les termes matériels et puis réfléchir parfois aussi à l’après : le mode de garde, l’allaitement, l’alimentation au delà du sevrage enfin bref : la grossesse c’est 9 mois de questionnement continuel !

trimestres

Le premier se résume par ‘la digestion’ : la digestion de cette nouvelle qui nous abasourdit et nous rend heureux à la fois. Se questionner beaucoup sans jamais ne serait-ce qu’imaginer interrompre cette grossesse inattendue.

Et puis la digestion au sens propre si je peux dire, avec des nausées et des vomissements quotidiens. Des anecdotes pas très glam et des situations cocasses rythmées par les nausées et les odeurs que je suis seule à sentir ^_^

Le deuxième trimestre se divise en deux parties, le 4ème et le 5ème mois sont plutôt paisibles, les nausées disparaissent laissant place à un regain d’énergie.

Puis vient le 6ème mois, le retour des nausées et des odeurs que je ne peux plus supporter au point de me sentir comme déprimée dans un nouvel environnement suite à un premier déménagement. Et puis, il y a eu un passage à l’hôpital pour une colique néphrétique suivi d’un 2ème passage à l’hôpital pour monsieur. Résultat : stresse, fatigue, anémie. C’est là que j’arrête de travailler. Puis on doit redéménager.

Le dernier trimestre que je finis actuellement se passe bien mieux, malgré la fatigue, le reste d’anémie que je traite à grand coup d’épinards 🙂 , d’autres légumes verts, de protéines végétales, de légumineuses… On finit les préparatifs (la chambre notamment) et puis je vois autant que possible ma famille et mes amies pour ne pas toujours me sentir isolée à la maison.

Et surtout, je pense à ma petite fleur de printemps du matin au soir, elle me fait savoir qu’elle est là, en moi, et on communique déjà ensemble, enfin je crois… Les cours d’haptonomie ont été un super exercice à 3 pour nous lier dès le 5ème mois. Aujourd’hui, les cours sont terminés, on est censés être prêts à accueillir notre bébé.

En bref, la grossesse n’est pas de tout repos c’est vrai et chaque femme la vivra différemment. Mais on n’a rien sans rien, on porte la vie,  ça vaut bien quelques petits désagréments je crois…

P1070101 copie

veggie

Au début de ma grossesse, on m’offre le bouquin : Enceinte et Végétarienne que je lis en quelques heures. C’est exactement l’ouvrage qu’il me fallait pour appuyer mes pensées et garder confiance en mon mode de vie végétarien et ce depuis presque 4 ans maintenant. Il est plein de témoignages de mamans végétariennes et végétaliennes abordant leurs questionnements, leurs façons de gérer leurs modes de vie pendant la grossesse et après.

Remanger de la viande durant ma grossesse ne m’a jamais traversé l’esprit tout simplement parce que j’ai confiance en moi et en mes choix. Je n’ai jamais eu de carences alimentaires, je pense même avoir augmenté mon apport en protéines depuis que je suis végétarienne.

J’aurais pu douter vers le 6ème mois quand on s’est rendu compte que j’étais un peu anémiée. Cependant, le manque de fer touche énormément de femmes enceintes à ce stade de la grossesse puisque le bébé puise dans nos ressources. En toute logique, j’ai décidé de manger d’avantage d’aliments végétaux riches en fer et on m’a aussi prescrit un cachet que je ne peux prendre qu’en petite quantité car il me donne des nausées (décidément ces nausées ne me lâchent pas).

Depuis, les analyses sont meilleures alors je continue sur cette lancée. Il était inutile de céder à la panique, le fer et les protéines ne se trouvent pas que dans la viande comme on veut nous le faire croire trop souvent.

Le cas du soja : au début de ma grossesse, je décide de consulter une diététicienne. Le premier rendez-vous me rassure, elle a des patientes enceintes et végétariennes tout comme moi. Dans une ville comme Clermont, je ne m’y attendais pas. Cependant, elle m’alerte sur la consommation de soja, me le présente comme un  perturbateur endocrinien qui pourrait donc agir sur le système hormonal de mon bébé…

J’écoute et j’applique ses conseils en consommant uniquement un seul produit/jour contenant du soja.

Puis, je décide de faire quelques recherches et d’en parler autour de moi à des futures mamans VG et Vegan (merci internet) qui habitent pour certaines à l’étranger et qui n’ont pas eu le même discours de la part des professionnels de santé face à la consommation de soja pendant la grossesse.

En réalité, il faudrait avoir une consommation excessive de soja au quotidien pour que ce dernier ait un effet perturbateur sur nos foetus et sur nous-même. De plus, la seule étude sur laquelle s’appuient certains est totalement bidon.

J’aimerais bien que les mentalités évoluent en France surtout de la part des médecins qui sont tellement plus ‘open’ sur le végétarisme en Angleterre, en Allemagne ou en Suède par exemple.

S’entourer de professionnels bienveillants : c’est vraiment une des volontés que j’ai eu dès que j’ai su que j’étais enceinte. En aucun cas, un médecin ne doit remettre en cause votre mode de vie si ce dernier est sain et que vous êtes en bonne santé. Les petites phrases vexantes voire les pics moralisateurs et méprisants sont à proscrire, vous n’avez pas besoin de ça…

N’hésitez pas à changer de spécialiste, à faire les meilleurs choix, à tester le feeling entre vous et la ou les sages-femmes qui vous accompagneront durant toute votre grossesse.

J’ai eu la chance, pour le moment, d’être entourée par 2 sages-femmes (pour mes cours de préparation à l’accouchement) qui sont ouvertes et n’ont émis aucun jugement sur mon alimentation.

De plus, faites vous confiance, vous n’êtes pas obligées de vous justifier sans arrêt, c’est trop fatiguant. La gyneco qui m’a suivi jusqu’au 6ème mois de grossesse n’a jamais su que j’étais végétarienne. Est-ce vraiment un sujet que l’on doit absolument aborder avec tout le monde, tout le temps ?

bb

La grande question réside plutôt là. Un bébé végétarien, ça existe ? C’est ‘risqué’ ? C’est tabou ?

40% de la population indienne est végétarienne ce qui implique que leurs bébés et leurs enfants le sont aussi et personne ne les embête avec ça. Il faut vraiment dédramatiser et avancer sur ce sujet de l’alimentation chez l’enfant.

Je sais qu’on va sans cesse devoir se justifier de préférer faire manger à notre enfant des protéines végétales BIO plutôt que de lui donner de la viande infâme pleine d’hormones et d’antibiotiques, ce qui nous paraît tellement absurde dans le fond.

Nos certitudes

L’arrivée de notre enfant ne changera rien au fait que dans notre foyer, nous ne consommons ni viande ni poisson. De plus, du fait d’avoir conservé mon mode d’alimentation végétarien durant ma grossesse, mon bébé risque d’avoir peu d’appétence envers les aliments carnés (c’est ce que ma diététicienne m’a dit se basant sur les différents retours qu’elle a eu de ses patientes végétariennes).

Nos incertitudes

Cependant, il y a aussi, la volonté de l’enfant de vouloir tester différents aliments surtout ceux qui lui sont interdits chez lui j’imagine. Il y a aussi les repas en dehors de notre trio familiale et la cantine par exemple. Sur ce point là, on pense rester ouverts et laisser notre enfant choisir. Elle aura vite la possibilité de réfléchir par elle-même à ce qui lui semble le plus juste.

P1070142 P1070132

J’arrive au terme de cet article, j’en profite pour exprimer toute ma reconnaissance à mon cher et tendre pour le rôle qu’il joue au quotidien, on vit une expérience à 3 et même si c’est moi qui porte notre bébé, il sait trouver sa place.

Je ne sais pas si je suis assez rentrée dans les détails par rapport au végétarisme chez la femme enceinte alors surtout n’hésitez pas à poser des questions en commentaire si vous avez des doutes, des suggestions, un avis à partager. C’est un sujet sérieux et j’espère véhiculer une image positive de future maman qui fait déjà des choix pour son enfant…

Merci mon petit chaton Ninon pour cette série de photos, je vais les garder longtemps, elles seront dans l’album de bébé, c’est sur ^_^